Championnat d'Europe de 470 : des duos français en constante progression

Cet article a été rédigé par Havas SE, et posté le 16-07-2014

Du 10 au 15 juillet, c’est à Athènes, que se déroulait le Championnat d’Europe de 470. Pour les équipages français engagés, il a s’agit d’un championnat en demi-teinte, les classements n’étant pas à la hauteur des ambitions visés par chacun. Toutefois, pour l’ensemble des duos, beaucoup de notes positives sont à prendre, et notamment en vue du Championnat du Monde de Santander en septembre prochain, pour lequel il leur reste encore plusieurs semaines pour peaufiner les derniers ajustements.
Seul équipage en Medal Race aujourd’hui, le tandem Camille Lecointre/Hélène Defrance termine à la 4e place européenne (7e au général - la compétition étant ouverte aux autres nationalités).

Des journées avec, d’autres sans… des manches heureuses et d’autres malchanceuses… ainsi pourraient se résumer les derniers jours des équipages français sur le Championnat d’Europe de 470. Avec des conditions typées de vent, pas très fort mais chaud avec beaucoup de clapot, les coureurs de l’Equipe de France ont été parfois malmenés par la concurrence européenne et internationale. Car si de nombreux points positifs ressortent de ces jours de compétition, et notamment une progression sur différents aspects travaillés pendant l’hiver, d’autres points restent à affiner.

Ils ont dit :

Camille Lecointre, en duo avec Hélène Defrance, 4e du Championnat d’Europe (7e au général) : « Nous avons eu des débuts difficiles, avec un premier jour où nous sommes disqualifiées, notre joker était donc épuisé et le lendemain idem la journée ne se passe pas comme on l’aurait voulu. Malgré cela, nous faisons une bonne suite de Championnat, on remonte chaque jour au classement pour atteindre la Medal Race. On savait que le podium serait difficile à obtenir, mais c’était mathématiquement possible. On a bien géré la Medal Race aujourd’hui, mais cela n’aura pas suffi. Il nous faut encore travailler sur les repères au départ, puis à nous adapter au changement de vent et de tactique. »

Hélène Defrance : « Il y a beaucoup d’éléments positifs dans ce Championnat, nous avons été en difficulté les premiers jours, mais on sait pourquoi et on sait ce sur quoi nous devons travailler pour Santander. On finit aujourd’hui sur une note positive, même si l’objectif de podium que nous nous étions fixés n’a pas été atteint cette fois-ci. »

Jérémie Mion, en duo avec Sofian Bouvet, 9e du Championnat d’Europe (12e au général) : « Nous sommes déçus de la dernière journée, on aurait vraiment voulu entrer en Medal Race. Notre spi se déchire la veille, cela arrive rarement, peut-être une fois dans une Préparation Olympique, donc il vaut mieux que cela nous arrive maintenant ! On avait bien construit notre Championnat, mais le plan d’eau n’était pas simple, il ne nous a pas inspiré. Le sentiment général est bien entendu la déception de ne pas avoir été en finale, mais cela arrive au bon moment. L’an dernier on gagnait le Championnat d’Europe et nous faisons un moins bon résultat au Mondial, alors cela va nous permettre de nous remettre en question pour le Test-Event de Rio et le Mondial de Santander. On tire les bonnes conclusions de cette épreuve et c’est cela le plus important. »

Pierre Leboucher, en duo avec Nicolas Le Berre, 10e du Championnat d’Europe (13e au général) : « Le Championnat d’Europe a plutôt bien démarré pour nous, une bonne vitesse, mais des conditions de vent qui ont changé et des régates où nous avons manqué quelques bons coups qui nous ont fait perdre pas mal de points. Les phases finales se sont bien passées, mais nous n’entrons pas dans les 10 premiers au général. Ce que je retiens est que nous montons en puissance pour être prêts pour notre objectif de la saison : le Mondial. Nous avons progressé en vitesse au près et au portant. Il ne nous reste plus qu’à faire un peu moins d’erreurs ! A présent, une petite semaine de repos, avant de reprendre l’entraînement fin juillet. »

Nicolas Charbonnier, en duo avec Achille Nebout, 11e du Championnat d’Europe (14e au général) : « Cela a été un début de Championnat avec une mauvaise entame. Nous n’avons pas fait une bonne première journée de qualification et du coup nous traînons pas mal de points de retard sur l’ensemble de la compétition. C’est un peu dommage, car nous avons bien navigué. On commence à avoir un bon volume d’entraînement ensemble, mais pas encore suffisamment en régate. Il nous manque des automatismes. On a appris plein de petits trucs sur nous, sur notre équipage, qui nous donnent des axes de travail, des pistes qu’il faut cibler pour nos prochaines séances. En ce sens, je trouve que nous avons fait un championnat correct. Nous partons le 26 juillet à Rio, avant le Test-Event, il y aura 3 jours de régates sur le Championnat Sud-Américain, alors les prochains jours seront réservés au repos, il faut arriver frais là-bas. »

Les coaches font le bilan :

Gildas Philippe, entraîneur du 470 femmes : « Nous avons eu un Championnat un peu compliqué tactiquement, ce n’était pas toujours évident, Camille et Hélène ne se sont pas toujours bien débrouillées dans leurs choix. Elles prennent plusieurs manches qui leur coûtent cher, mais elles ont su réagir et gérer cela. Elles ont réagi sur la vitesse, sur la technique et la tactique et c’est très positif. Le Test-Event de Rio sera encore une expérience supplémentaire pour le duo, ce sera le plan d’eau des Jeux, c’est la première fois que nous y allons à la même période, on va pouvoir prendre des repères. Les filles vont courir le Championnat Sud-Américain en amont ; elles ont gagné le Nord-Américain, alors pourquoi pas celui-là ! »

Bertrand Dumortier, entraîneur des 470 hommes : « Le bilan français n’est pas bon, aucun de nos équipages n’est en finale, mais pour autant il y a de nombreuses choses positives qui ont été faites. Il faut retenir ce qui a manqué ici, il faut l’analyser et en tirer les conclusions. Chacun des équipages doit retenir les points à travailler, il leur reste encore du temps avant le Mondial. Il faut faire preuve d’intelligence et utiliser cette contre-performance pour avancer. Les trois équipages savent que l’objectif fixé cette année est le Championnat du Monde de Santander, ils ont tous l’envie de bien faire et j’ai confiance en eux pour rebondir et être présents pour l’échéance. »

LES RÉSULTATS DE L’EQUIPE DE FRANCE  

470 HOMMES  
Sofian BOUVET (SR Antibes) / Jérémie MION (SR Havre) - 9e du Championnat d’Europe (12e au général)
Pierre LEBOUCHER (ASPTT Nantes) / Nicolas LE BERRE (CN Plouguerneau / INSEP) - 10e du Championnat d’Europe (13e au général)
Nicolas CHARBONNIER (SR Antibes – Equipe de France Douanes) / Achille NEBOUT (YC Mauguio Carnon) - 11e du Championnat d’Europe (14e au général)

470 FEMMES
Camille LECOINTRE (SR Brest / Equipe de France Militaire) / Hélène DEFRANCE (ASPTT Marseille) - 4e du Championnat d’Europe (7e au général)

 

 

Ajouter aux favoris lien.