Championnat d'Europe de 470 : les équipages français prêts à en découdre

Cet article a été rédigé par Havas SE, et posté le 16-07-2014

Lionel Cottin / FFVoile

Du 10 au 15 juillet, c’est à Athènes, sur le plan d’eau des Jeux Olympiques de 2004, que se déroulera le Championnat d’Europe de 470. Pour les équipages français engagés, il s’agira de se mesurer une dernière fois à l’ensemble du plateau mondial (le championnat étant ouvert aux autres nationalités), avant de les retrouver en septembre pour ce qui sera le point d’orgue de la saison : le Championnat du Monde ISAF de Santander.

Pas de pression particulière du côté des coureurs de l’Equipe de France sur cette rencontre européenne, bien que chacun ait l’envie de bien faire. Pour les Français, être dans le match et en haut du classement pour montrer à leurs adversaires qu’ils sont de sérieux concurrents est bien entendu au programme du Championnat d’Europe, mais pour tous, l’épreuve est avant tout l’occasion de répéter une nouvelle fois ses gammes au milieu d’une flotte qui sera dense, tant chez les hommes que chez les femmes.

Sous un soleil de plomb, les quatre duos de l’Equipe de France présents à Athènes ont pris possession du plan d’eau depuis la fin de semaine dernière, à l’image du duo Camille Lecointre/Hélène Defrance : « Avec Hélène nous sommes encore en cours d’acclimatation, tant la chaleur est pesante. Les dernières navigations que nous avons effectuées à Athènes nous ont permis de nous entraîner dans les deux types de vent que nous sommes susceptibles d’avoir pendant le Championnat d’Europe : du thermique et du Meltem*. Mais au vu des prévisions météo, nous devrions avoir du thermique. Il y aura du beau monde avec nous sur la ligne de départ, la Championne Olympique Néozélandaise sera là, l’Autrichienne et la Brésilienne également. On vise un podium, voire un titre, histoire de continuer dans la lignée des planchistes : faire comme Charline Picon avec son second titre ou comme Julien Bontemps, cela nous irait bien ! », explique Camille Lecointre, Championne d’Europe l’an passé aux côtés de Mathilde Géron.

Et Camille Lecointre n’est pas la seule à remettre son titre européen en jeu cette année, en effet le duo Sofian Bouvet/Jérémie Mion, vainqueur l’an dernier à Formia en Italie, sera également présent après trois semaines de pause : « Nous avions pas mal enchaîné les déplacements et compétitions avec Sofian entre les étapes de Coupe du Monde à Palma et Hyères, puis au lac de Garde en Italie et les entraînements à Santander. Nous avons donc fait un break ces dernières semaines pour recharger les batteries, car l’été va être long. Cet Euro n’est pas l’objectif de l’année, mais on va défendre notre titre, nous sommes en forme. L’épreuve sera également l’occasion de caler des petites choses qu’il nous reste à travailler et qu’il nous faudra pour percer au mondial. », témoigne Jérémie Mion.

Deux autres équipages masculins complètent les forces françaises en présence : le duo Nicolas Charbonnier/Achille Nebout et Pierre Leboucher/Nicolas Le Berre, tous deux ont un objectif de réussite et de mise en pratique du travail de la saison, comme le souligne Pierre Leboucher : « Nous avons effectué plusieurs sessions d’entraînement ; à Santander mais aussi à Plouguerneau, dans le club de Nicolas. C’était intéressant de naviguer en Manche dans la houle et les vagues, nous avions deux partenaires d’entraînement : Vianney Guilbaud et Vincent Guillarm, qui seront tous les deux au départ du Championnat d’Europe. Sur cette compétition, nous avons bien entendu l’envie de bien faire, mais Santander reste l’objectif de la saison. »

Nicolas Charbonnier, qui forme le duo le plus récent du collectif des 470 avec son équipier Achille Nebout, connaît bien le plan d’eau d’Athènes et pour cause, le jeune homme y a été sacré Champion du Monde de 420 en 1999 et y a effectué plusieurs stages d’entraînement lors de la préparation Olympique des Jeux de 2004, il commente : « Ces dernières semaines, nous nous sommes entrainés dans le sud de la France, où nous avons fait deux grosses sessions, l’une à Antibes et l’autre à Saint-Raphaël. Après l’étape de Coupe du Monde à Hyères, nous n’étions pas satisfaits de nos grands-voiles, nous les avons donc modifiées et nous les testerons pour la première fois en compétition sur le Championnat d’Europe. Nous n’avons pas encore beaucoup de régates à notre actif avec Achille, cette épreuve a donc son importance, nous allons essayer de bien naviguer. Nous devrions avoir du petit temps, des conditions dans lesquelles nous sommes à l’aise. ».

Si la journée d’aujourd’hui est en grande partie consacrée aux contrôles de jauge pour l’ensemble des équipages, elle sera également l’occasion d’une dernière navigation d’entraînement, avant la journée de repos demain et le début du Championnat d’Europe jeudi. 

* Meltem : La conséquence d’une dépression positionnée sur le centre de la Turquie, qui engendre un vent de nord fort et rafaleux. Le Meltem peut être considéré comme l’équivalent du Mistral en France.

EQUIPE DE FRANCE EN COMPETITION
470 HOMMES  
Sofian BOUVET (SR Antibes) / Jérémie MION (SR Havre)
Pierre LEBOUCHER (ASPTT Nantes) / Nicolas LE BERRE (CN Plouguerneau / INSEP)
Nicolas CHARBONNIER (SR Antibes – Equipe de France Douanes) / Achille NEBOUT (YC Mauguio Carnon)

470 FEMMES 
Camille LECOINTRE (SR Brest / Equipe de France Militaire) / Hélène DEFRANCE (ASPTT Marseille)

DÉLÉGATION FRANÇAISE EN COMPÉTITION
470 HOMMES 
Vianney GUILBAUD (CV St Quentin) / Vincent GUILLARM (USAM VOILE)
Hugo FEYDIT (CN La Tremblade) / Charlie AGENEAU (CN La Tremblade)
Remy THUILLIER (LS Vigneux) / Mathieu CORRUBLE (SNPH)

470 FEMMES 
Maëlenn LEMAITRE (EV Locquirec) / Aloïse RETORNAZ (EV Locquirec)

 

 

Ajouter aux favoris lien.