Championnat du Monde de Laser Radial à Al Mussanah (Oman) : Mathilde De Kerangat et Marie Bolou dans les starting-block

Cet article a été rédigé par Havas SE, et posté le 17-11-2015

Le plan d’eau d’Al Mussanah sera une nouvelle fois le théâtre d’une compétition de haut vol. Après le dernier mondial de planche à voile RS:X, qui a vu le sacre de Pierre Le Coq, c’est au tour des Laser Radial d’entrer en scène. Du 20 au 26 novembre, se déroulera en effet leur Championnat du monde. La concurrence sera rude avec 54 nations présentes et plus de cent compétitrices inscrites. Parmi elles, les sportives de l’Equipe de France Mathilde de Kerangat et Marie Bolou ont l’intention de bien figurer et de terminer leur saison sur une bonne note.

Une forte chaleur et un vent léger la majeur partie du temps, les conditions à Al Mussanah seront à priori les mêmes que celles rencontrées par les véliplanchistes en octobre dernier. Pour se préparer à régater avec ces éléments, les deux laséristes féminines de l’Equipe de France, Mathilde de Kerangat et Marie Bolou étaient alignées lors de la finale de la Coupe du monde à Abu Dhabi, qui s’est achevée au début du mois de novembre. Après une année en dent de scie, en termes de résultats, les deux jeunes femmes ont bien l’intention de réaliser de belles journées de régates lors de ce mondial.

Mathilde de Kerangat : « Les conditions que nous avons à Oman me vont plutôt bien, nous nous sommes entraînées là-bas fin septembre avec Marie Bolou et les Danoises. Je sais que le niveau va être très serré, je ne prévois pas d’avoir telle ou telle concurrente à l’œil, car à présent beaucoup de choses se jouent sur des détails tactiques et techniques, alors je veux rester concentrée pour faire ma régate au mieux. Pour ce mondial, il va falloir faire preuve d’une grande concentration sur chacune des manches que nous allons disputer. Je veux arriver à appliquer techniquement ce que je sais faire. Depuis septembre, à la suite du Test Event, clairement en deçà de mes attentes en termes de résultats, j’ai pas mal travaillé au niveau du mental. J’ai hâte de m’aligner face aux meilleures laséristes du monde, je me suis entraînée durement pour ce Championnat, il faut que cela paye. »


Marie Bolou : « Ce Championnat du monde représente l’une des grosses échéances de l’année. Mes derniers résultats ont été plutôt bons et je veux rester dans cet esprit pour le mondial. Le plan d’eau n’est pas tordu, il semble simple. Il va falloir prendre des bons départs et aller vite. La chaleur est un élément assez éprouvant, car même si nous ne sommes pas dans une série aussi sollicitante que les planches à voile RS:X, la semaine que nous avons passé fin septembre à Oman m’a marquée, car il a fallu faire avec ce climat parfois étouffant. »

L’œil du coach : 
Xavier Leclair, entraîneur des Laser Radial : « Ce mondial va être très intéressant et sans doute le plus difficile de toute la préparation olympique. Il devrait y avoir un niveau de préparation et de régate élevé. Les conditions sont particulières et très typées : de la chaleur, peu de vent. J’attends des filles qu’elles concrétisent leur niveau tactico-technique par un vrai résultat dans des conditions difficiles. Il y a quatre françaises présentes (dont deux en Equipe de France) et toutes ont la même envie, elles se battent pour aller aux Jeux. En revanche, elles savent qu’elles ne sont pas là pour se marquer entre elles, mais pour se jauger au niveau international.

Elles ont le niveau technique pour arriver en haut des classements, j’en suis convaincu, maintenant ce qui fera la différence ce sont les aspects mentaux et psychologiques, c’est leur capacité à tenir la pression et à prendre des bonnes décisions avec la tension environnante. Ce sont des jeunes compétitrices, elles n’ont pas encore l’expérience d’une sélection olympique. Elles ont beaucoup travaillé de manière individuelle sur ce sujet, maintenant il faut que les choses murissent, je veux voir leur capacité à réagir et à prendre les bonnes décisions. »

 

 

 

Ajouter aux favoris lien.