Test Event. Jour 7. Des podiums à portée de main !

Cet article a été rédigé par Havas SE, et posté le 21-08-2015

JesusRenado/SailingEnergy/ISAF

Si ce septième jour de compétition a vu la très belle médaille d’argent de Jean-Baptiste Bernaz en Laser Standard, il a également été marqué par l’acharnement des coureurs Français à vouloir figurer parmi les meilleurs à la veille de leur dernier jour de compétition. Dans l’ensemble des séries, les podiums sont atteignables pour les coureurs de l’Equipe de France.

Plusieurs sériés ont effectué leur Medal Race (finale) aujourd’hui, dont les Laser, Laser Radial, 49er et 49er FX. L’homme du jour de l’Equipe de France est Jean-Baptiste Bernaz, heureux de renouer avec les podiums, après un Championnat du monde au Canada difficile. Le fréjussien remporte la médaille d’argent, ce qui ramène à 3 le nombre de médailles remportées par les Français, à ce jour.

Manu Dyen & Stéphane Christidis, en 49er, n’ont pas démérité, loin de là. Le duo remporte la Medal Race, mais joue de malchance et termine au pied du podium au classement général. Ils sont 4e, un résultat prometteur, à un an des Jeux Olympiques et compte tenu du peu d’entraînements ensemble suite à une blessure au genou pour Stéphane Christidis, survenue en début d’année.

En 49erFX, Sarah Steyaert et Aude Compan terminent 9e du classement général. Le binôme constitué depuis quelques mois seulement, s’est enrichit de sa première expérience sur le plan d’eau piégeux des prochains JO.

Pas de Medal Race aujourd’hui pour les Nacra 17, les nouveaux caprices du vent qui n’ont pas permis à la finale d’être courue. Ce n’est que partie remise, Billy Besson & Marie Riou affronteront demain leurs adversaires, avec pour objectif la médaille.

Du côté des autres séries, ce vendredi était leur dernière journée de régate avant les Medal Races prévues également demain. Tous les Français sont encore dans la course pour jouer la médaille.

La parole aux coureurs

Manu Dyen, en duo avec Stéphane Christidis (49er) – 4e du Test Event 2015 (NZL, AUT, GER) :
« Cela a été une course a rebondissement comme on en voit peu souvent. Nous avons fait un bon départ, réalisé notre projet, nous passons bien au vent, puis nous faisons quelques erreurs qui nous sortent un peu du jeu, et tout à coup : gros rebondissement, beaucoup de concurrents se trompent de parcours et du coup on saisit l’opportunité de passer devant. Nous gagnons donc la Medal Race. Tout se présentait bien derrière avec l’Allemand qui finit 7e, nous pensions être sur le podium, mais avec des adversaires qui sont disqualifiés, car ils n’ont pas fait le bon parcours, on perd la 3e place et on finit 4e de l’épreuve. Cette déception va vite passer, c’est une super semaine pour nous, cela fait sept mois que nous n’avons pas régaté avec Stéph, faire 4e du Test Event, c’est bien. Le mondial arrive au mois de novembre en Argentine, nous allons continuer l’entraînement. Ce qui est positif est que nous avons appris beaucoup du plan d’eau. C’est un plan d’eau qui nous plait, il y a pas mal de paramètres à prendre en compte avec les courants, les reliefs, etc. C’est un plan d’eau ouvert, ce n’est pas de la course de vitesse, il faut être tout le temps ouvert, pour saisir la moindre opportunité. »

Sarah Steyaert, en duo avec Aude Compan (49erFX) – 9e du Test Event 2015 (BRA, ITA, SWE) : « Nous n’avons pas pris un très bon départ sur notre Medal Race et derrière nous avons essayé de jouer ce qu’on avait à jouer. Nous manquons encore d’un petit peu de technique et de fluidité, car on est 3e à la bouée au vent et on ne conserve pas cette place sur la ligne d’arrivée. C’est la première fois que nous venons à Rio, sur ce plan d’eau, nous avons beaucoup travaillé, nous avons bien étudié le plan d’eau. Il y a eu des erreurs tactiques, mais c’est intéressant d’en faire pour apprendre, c’est enrichissant pour la suite. L’objectif était de viser le podium, donc nous sommes déçues ce soir, mais nous avons une marge de progression qui encore énorme. Nous allons tout faire pour combler ces points que nous perdons sur certaines manches. Il y a eu des belles choses, que nous allons retenir, d’autres un peu moins. Depuis que nous naviguons ensemble, nous sommes en Medal Race, à présent, nous avons à cœur de jouer devant. »

Jonathan Lobert (Finn) – 4e du classement provisoire (NED, GBR, FIN) : « Aujourd’hui a été une bonne journée, je fais 4e et 3e des deux manches du jour. Cela me ramène tout proche du 3e au classement général et à uniquement 10 points du premier. Demain, pour la Medal Race, tout est possible. Les points sont très serrés, il va falloir faire sa course et essayer de profiter de toutes les opportunités. Ce soir je vais bien dormir, car il y a quelque chose à jouer, c’est pour cela que je navigue et que j’essaie d’avancer. J’ai hâte d’y être. »

Sofian Bouvet, en duo avec Jérémie Mion (470) – 6e du classement provisoire (CRO, AUS, ESP) : « Une journée très difficile, avec un départ un petit peu en retrait par rapport aux adversaires, le premier bord de près (vent de face) était super important et c’est là que la manche s’est jouée. Nous finissons 9e de la manche, donc les écarts sur le classement provisoire sont très serrés. Il va falloir cravacher demain pour la Medal Race. Il ne faudra pas forcément regarder les adversaires, nous allons nous occuper de nous, pour réaliser la meilleure course qui soit. »

Camille Lecointre, en duo avec Hélène Defrance (470) – 6e du classement provisoire (GBR, USA, NZL) : « Quand nous avons su que nous naviguions à l’extérieur de la baie aujourd’hui, nous n’étions pas très sereines, car il y avait beaucoup de houle, et ce ne sont pas trop nos conditions. Au final, il y avait tellement de houle, on ne se voyait pas entre les vagues, avec beaucoup de courant et très peu de vent, qu’il était impossible de lancer une manche dans ces conditions. Nous sommes donc retournées à l’intérieur de la baie. Nous avons pris un bon départ, le vent était instable, la brise tombait. Et nous passions par tous les états, car parfois on était super bien et parfois moins. Nous enroulons le dernier près en tête et nous restons devant jusqu’à la fin, donc nous sommes très contentes. On récupère un petit peu de points pour demain. Le podium est encore atteignable. » 

470H
1. CRO Sime Fantela/Igor Marenic
2. AUS Mathew Belcher/William Ryan
3. ESP Onan Barreiros/Juan Curbelo Cabrera

6. FRA Sofian Bouvet (SR Antibes / ENGIE) - Jérémie Mion (SR Havre)

470F
1. USA Anne Haeger/Briana Provancha
2. GBR Hannah Mills/Saskia Clark
3. NZL Jo Aleh/Polly Powrie

6. FRA Camille Lecointre (SR Brest / Armée de Champions) - Hélène Defrance (ASPTT Marseille / ENGIE)

FINN
1. NED Pieter-Jan Postma
2. GBR Giles Scot
3. FIN Tapio Nirkko
4. FRA Jonathan Lobert (SNO Nantes / Armée de Champions)

NACRA17
1. AUS Jason Waterhouse/Lisa Darmanin
2. NED Mandy Mulder/Coen de Koning
3. DEN Lin Ea Cenholt Christiansen/Christian Peter Lübeck
4. FRA Billy Besson (SNO Nantes / Armée de Champions) - Marie Riou (USAM Voile / Armée de Champions)

 

Ajouter aux favoris lien.