Billy Besson & Marie Riou (Nacra 17) et Julien d'Ortoli & Noé Delpech (49er) sélectionnés pour les Jeux !

Cet article a été rédigé par Havas SE, et posté le 18-02-2016

Le Comité de sélection, composé de Claire Fountaine, Vice-Présidente de la Fédération Française de Voile en charge du Haut Niveau, Jacques Cathelineau, Directeur Technique National et Guillaume Chiellino, Directeur de l’Equipe de France, annonce ce jour la sélection proposée au CNOSF de Billy Besson & Marie Riou en Nacra 17 et de Julien d’Ortoli & Noé Delpech en 49er pour les Jeux Olympiques de Rio 2016.

Si l’Equipe de France de Voile est composée de nombreux sportifs pouvant prétendre légitimement à défendre les couleurs de la France aux Jeux Olympiques, en voile, la règle est la même que dans plusieurs autres sports : il n’y a qu’un seul et unique représentant (ou équipage) par nation et par série. L’Equipe de France de Voile Olympique s’étant qualifiée dans les 10 disciplines présentes aux Jeux, la délégation française, en août prochain, sera donc composée de 7 femmes et 8 hommes*.

Ce jeudi, le Comité de sélection de la Fédération Française de Voile est heureux de dévoiler deux nouveaux équipages qui viennent compléter la délégation française de voile, déjà composée de Charline Picon et Pierre Le Coq (planche à voile RS:X), Jonathan Lobert (Finn), Jean-Baptiste Bernaz (Laser Standard), Mathilde de Kerangat (Laser Radial) et de l’équipage Sarah Steyaert & Aude Compan (49er FX) : « Nous sommes très heureux d’annoncer la sélection proposée aux Jeux Olympiques de Rio cet été de l’équipage Billy Besson & Marie Riou en Nacra 17 ainsi que la sélection de l’équipage de Julien d’Ortoli et Noé Delpech en 49er. La sélection de Billy Besson & Marie Riou pouvait certes sonner comme une évidence car ils ont réalisé une olympiade synonyme de perfection, toujours sur les podiums, à truster les titres. Etre Champion du Monde une fois dans une vie sportive représente déjà un exploit. Ils le sont quatre fois consécutives, avec ce nouveau titre à moins de six mois des Jeux ! Julien d’Ortoli & Noé Delpech sont de leurs côtés véritablement montés en puissance depuis l’année dernière et au vu du dernier Mondial, ils ont démontré qu’ils avaient la capacité de donner le meilleur lors de  leur participation aux Jeux. »

En route pour Rio
Billy Besson, barreur – Nacra 17
Billy Besson, âgé de 35 ans, licencié au club du Sport Nautique de l’Ouest à Nantes et membre du Pôle France de La Rochelle, participera à ses premiers Jeux Olympiques à Rio cet été. Né à Papeete, c'est sur les lagons de Polynésie Française que Billy fait ses premières armes dans la voile. Le Tahitien, qui baigne depuis son plus jeune âge dans l’univers des multicoques et qui a soif de navigation, multiplie les expériences et les supports passant de la course au large aux catamarans légers. En 2013, lorsque le Nacra 17, catamaran spectaculaire, fait son entrée au programme des Jeux, Billy convainc Marie d’embarquer dans l’aventure avec lui. Dynamique, intuitif et enjoué, Billy développe avec Marie, une relation fusionnelle et équilibrée qui leur permet de se transcender une fois sur l’eau : lui à la barre, elle, plus tacticienne, aux voiles. Derrières ses éclats de rire et ses bons mots, Billy est en réalité un travailleur acharné qui se donne les moyens de ses ambitions. Depuis le début de l’olympiade, le duo s’est imposé comme la référence de sa série : quadruples Champions du Monde, ils feront office de favoris à Rio cet été.

Billy Besson :« Je suis extrêmement fier de pouvoir représenter la France aux Jeux de Rio, mais au-delà de cela, il va falloir aller chercher une performance. J’ai du mal à me rendre compte de tout ce que nous réalisons avec Marie depuis le début de l’olympiade, car nous sommes dans notre élément, on fait ce qu’on aime et qu’on sait faire. A présent, il nous reste un peu moins de six mois avant le début des Jeux et notre objectif est bien évidemment de continuer  sur notre lancée pour décrocher la plus belle médaille à Rio. »

Marie Riou, equipière de Billy Besson – Nacra 17
Marie Riou, âgée de 35 ans, licenciée au club de l’USAM Voile et membre du Pôle France de Brest, participera à ses deuxièmes Jeux Olympiques à Rio cet été, après ceux de Londres en 2012, qu’elle a disputé en Match-Race (6ème place) aux côtés de Claire Leroy et Elodie Bertrand. Pour Marie Riou, la voile c’est une histoire de famille : entre un père passionné et des frères qui trustent les podiums, Marie suit le chemin et tire ses premiers bords dans la rade de Brest à seulement 7 ans. Après des années d’optimiste, Marie décroche en 1999 le titre de Championne d’Europe et du Monde en 420 avant de rejoindre l’Equipe de France de 470. Quelques années plus tard, c’est en Match-Racing que la Brestoise se lance et goûte aux joies de l’olympisme à Londres. A la sortie de ces premiers Jeux, elle qui envisageait la course au large, s’associe finalement en 2013 à Billy Besson en Nacra 17, nouvelle série olympique désignée pour les Jeux Olympiques de Rio 2016. Il s’agit de sa première expérience sur catamaran. Cartésienne mais qui fonctionne aux sensations, l’association Billy-Marie est une  réussite immédiate puisqu’ils remportent le premier Mondial de Nacra en 2013, un titre qu’ils ont conservé les trois années suivantes. Leaders incontestables de la série, Marie visera, avec son compatriote Billy, l’or olympique cet été à Rio.

Marie Riou : «Les Jeux Olympiques, c’est le graal, l’aboutissement final d’un projet olympique. Au démarrage de notre association, nous avions bien entendu l’objectif de cette sélection, mais je ne connaissais pas le support, il était donc difficile de s’imaginer qu’on en serait là aujourd’hui. Suite au premier titre mondial, on a commencé à se dire que cela pouvait être possible et puis tout s’est enchaîné, les mois sont passés à une vitesse folle. Aujourd’hui on en est à 4 titres de Champions du monde, nous sommes sélectionnés pour les Jeux Olympiques de Rio et l’histoire n’est pas encore finie… »

Julien d’Ortoli, barreur – 49er
Julien d’Ortoli, âgé de 32 ans, licencié au club de l’YCPR Marseille et membre du Pôle France de Marseille, participera à ses premiers Jeux Olympiques à Rio cet été. Marseillais d’origine Corse, Julien découvre la voile à tout juste 7ans. Très vite sa passion pour la compétition et ses bons résultats le poussent à aller plus loin. Après un passage en 420, Julien change de support et comment à naviguer en 49er. En 2007, il s’associe à Noé Delpech. Partenaires d’entraînement d’Emmanuel Dyen et Stéphane Christidis pour les Jeux Olympiques de 2012, le duo poursuit sa progression dans cette série réputée particulièrement difficile.  Diplômé d’une école de Commerce, Julien a la tête sur les épaules. Exigeant dans sa préparation, il n’oublie pas que l’important c’est de s’amuser. Avec Noé, ils forment un duo complice et déterminé. La sélection en poche, l’objectif sera maintenant d’aller chercher le graal, la médaille olympique sur le plan d’eau brésilien cet été.

Julien d’Ortoli : « C’est un vrai bonheur et une fierté de représenter la France aux Jeux Olympiques. Les mots me manquent, cela fait dix ans que nous naviguons pour aller aux Jeux. Je suis fier et heureux également de pouvoir partager cela avec tous ceux qui m’ont aidé et qui m’ont permis de décrocher cette sélection. Nous allons tout mettre en œuvre pour aller chercher une médaille, nous avons vu pendant le mondial de Clearwater que c’est possible, il y a encore du travail, mais on va redoubler d’effort. »

Noé Delpech, équipier de Julien d’Ortoli – 49er
Noé Delpech, âgé de 29 ans, licencié au club de l’YCPR Marseille et membre du Pôle France de Marseille, participera à ses premiers Jeux Olympiques à Rio dans quelques mois. Originaire de l’Ile de la Réunion, Noé grandit au bord de l’eau et débute la voile à 7 ans. Il se lance rapidement dans la compétition où il évolue en 420 avec Morgan Lagravière. Après deux titres de de Champion du Monde Jeune en 2002 et 2003, Noé change de support : ce sera le 49er. En 2007, le duo avec Julien se crée. Le tandem se fait sa place parmi les meilleurs équipages tricolores et entrent en Equipe de France en 2010. En 2012, ils sont les partenaires d’entraînement du duo sélectionné pour les Jeux, Emmanuel Dyen et Stéphane Christidis. En 2013 et 2014, le duo se rapproche progressivement des meilleurs mondiaux avec notamment une 4ème place au Test Event de Rio en 2014. Déterminé à décrocher sa place pour les Jeux, le duo est monté en puissance au Mondial, disputé ce mois-ci et où ils ont accroché un top 10. A Rio, ils voudront montrer qu’ils sont capables d’aller chercher une médaille sur le plan d’eau brésilien.

Noé Delpech:« Cette sélection est une vraie satisfaction. Lors des Championnats du monde de Clearwater, nous avons retrouvé notre manière de naviguer simplement, cela nous a permis de réaliser une belle semaine, même si nous aurions aimé qu’elle se termine sur une meilleure note. Nous sommes convaincus que le jeu reste ouvert et nous allons tout mettre en œuvre pour être à la hauteur  de ce que représentent les Jeux Olympiques de Rio. »

 

Ajouter aux favoris lien.