World Cup Series. Jour 2. Les Français dans le match

Cet article a été rédigé par Havas SE, et posté le 26-04-2017

Sailing Energy/World Sailing/FFVoile

Deuxième jour de compétition pour les coureurs engagés sur l’étape de Coupe du monde « World Cup Series France » à Hyères. Changement de temps pour cette nouvelle journée de régate avec le passage d’une perturbation. Avec 8-13 nœuds de vent suivant les zones de courses jusqu’à 14h, les conditions étaient relativement stables pour ceux qui ont pu courir tout de suite. En revanche, à partir de 15h, les nuages se sont chargés peu à peu à terre, faisant tomber significativement le vent et obligeant certaines séries à de longues minutes d’attente en mer.

En Nacra 17, Moana Vaireaux & Manon Audinet sont toujours en tête ce soir, dans une bonne lancée, le duo ne compte pas s’arrêter là : « Nous avons couru trois manches aujourd’hui, lors de la première on est arrivé sur un plan d’eau avec un peu plus de vent que prévu, on a donc dû changer de lattes et sommes partis dans la précipitation, mais nous avons bien cravaché pour arriver 3e. Lors de la seconde manche du jour, cela a été un peu plus compliqué, nous nous sommes fait piéger en partant du mauvais côté du plan d’eau, mais il y a eu une rotation de vent et c’est passé de l’autre côté. Sur la dernière manche, nous avons été super précis, on est content car c’est notre cheval de bataille cette semaine : Franck Citeau (leur coach) nous fait travailler la précision et on a bien su l’appliquer sur cette course que nous gagnons avec un peu d’avance. », explique Moana.

Et si Moana Vaireaux est positif sur leur début de régate, c’est aussi parce que leur coach et la FFVoile a mis en place un système leur permettant de profiter de l’expertise d’autres entraîneurs : « A Palma de Majorque il y a quelques semaines, nous avions Bertrand Dumortier (cellule plan d’eau aux JO de Rio) à nos côtés avec qui nous avons fait un travail très intéressant sur la tactique. Tout l’hiver, nous avons également été entraînés par François Lecastrec (entraîneur de Jonathan Lobert aux JO de Rio) sur la communication à bord et sur comment être dans la bonne énergie. Depuis le début de la régate nous arrivons à mettre cela en place. Ils nous apportent beaucoup et contribuent à notre progression. », conclue Moana.

Billy Besson, de retour à la compétition avec sa nouvelle équipière Amélie Riou, pointe pour le moment à la 11e place provisoire.

Du côté des planches à voile RS:X, Louis Giard effectue un bon début de régate, il se classe actuellement en 7e position : « Sur cette régate, l’idée est de reproduire ce que j’ai fait à Miami (Louis avait remporté l’étape) ! L’entraînement hivernal s’est fait en solo pour moi, puisque Thomas (Goyard) était en Nouvelle-Calédonie et Pierre (Le Coq) se concentrait sur sa thèse après les Jeux. J’ai ressenti hier dans le petit temps que je manquais un peu de rythme. J’ai quelques petits ajustements à faire, mais physiquement je me sens super bien. Nous avons eu des conditions légères jusqu’à présent, donc le haut du classement est essentiellement composé de gabarit léger, il faut voir ce que cela donne avec les conditions qui vont arriver. Il manque quelques concurrents, mais je trouve déjà que le niveau a augmenté par rapport à Miami. J’y vais à fond, je fais mon truc et je ne réfléchis pas trop ! »
Thomas Goyard se positionne à la 15e place provisoire.

En Finn, Fabian Pic est 4e du classement provisoire après 4 courses effectuées : « deux courses courues pour nous aujourd’hui avec une mauvaise manche qui s’explique parce que je me suis fait siffler au départ. Je me sens assez fatigué car j’ai fait une importante préparation hivernale, je suis en phase de récupération. »
Jonathan Lobert se positionne à la 12e place provisoire.

Jean-Baptiste Bernaz, parti sur l’eau pour une manche seulement aujourd’hui, est actuellement 17e du classement provisoire : « Les conditions sont un peu dures, il y a du rythme et du niveau. Je manque un peu de fraîcheur sur le départ, je pars un peu derrière et d’un coup plus de vent sur le plan d’eau… On est une flotte à 60 bateaux, c’est beaucoup ! L’an dernier nous étions 40 sur la ligne de départ c’était déjà beaucoup, là 60, cela laisse peu de place sur le plan d’eau. Il faut aller vite et prendre des bons départs, mais cela devrait mieux le faire demain avec la brise. »

Dans les autres séries, Mathilde de Kerangat (Laser Radial) est actuellement 10e, alors que Marie Bolou est 36e.

En 470 hommes, Kévin Péponnet & Jérémie Mion sont 12e du classement provisoire. Chez les filles Cassandre Blandin & Aloise Retornaz sont 7e.
Julie Bossard & Aude Compan en 49er FX pointent pour le moment à la 11e place. 

L’Equipe de France en compétition

RS:X H

Louis GIARD (YC Carnac) – 7e du classement provisoire

Thomas GOYARD (A. Calédonienne P.A.V / Armée de Champions) – 15e du classement provisoire

 

Laser Standard

 

Jean-Baptiste BERNAZ (CN Sainte-Maxime / Armée de Champions) – 17e du classement provisoire

 

Laser Radial

Mathilde DE KERANGAT (SR Rochelaises / CARDINAL) – 10e du classement provisoire

Marie BOLOU (CN Lorient) – 35e du classement provisoire

 

Finn

Jonathan LOBERT (SR Rochelaises / Armée de Champions) – 12e du classement provisoire

Fabian PIC (SR Rochelaises) – 4e du classement provisoire

 

470 H

Kévin PEPONNET (SR Rochelaises) / Jérémie MION (SR Havre) – 12e du classement provisoire

 

470 F

Cassandre  BLANDIN (SNO Nantes) / Aloïse RETORNAZ (CN Sablais) – 7e du classement provisoire

 

49er FX

Julie BOSSARD (CMV St Brieuc) / Aude COMPAN (CV Marseillan) – 11e du classement provisoire

 

Nacra 17

Moana VAIREAUX (YC Carnac / INSEP) / Manon AUDINET (St Georges Voiles / Armée de Champions) – en tête du classement provisoire

Billy BESSON (YC La Grande Motte / Armée de Champions) / Amélie RIOU (EV Locquirec) – 11e du classement provisoire

 

Restez connectés !

Pour suivre la compétition :  http://swc.ffvoile.fr/

Retrouvez l’ensemble des résultats  

 

Ajouter aux favoris lien.